Les végétations chez le bébé, tout comprendre!

Bébé végétation

L’ensemble des bébés naissent avec des végétations qui sont un tissu protecteur entre le nez et la bouche,près de la trompe d’Eustache qui permettent d’effectuer une première barrière contre les microbes et bactéries.

Elles vont se développer tout au long de la croissance du bébé, jusqu’à ses 18 mois.

Quels sont les symptômes de des végétations?

Lorsque nous parlons de problèmes de végétations dans le language courant, nous faisons en général référence à une l’adénoïdite .


L’adénoïdite peut commencer par un gonflement ou une hypertrophie des adénoïdes. Ce gonflement peut bloquer ou restreindre vos voies respiratoires. Il peut également rendre difficile la respiration par le nez.

Les autres problèmes associés au gonflement des adénoïdes sont les suivants :

  • Une voix nasale lorsque votre enfant parle, comme si il parlait par le nez
  • Une gorge sèche ou douloureuse due à la respiration par la bouche
  • La respiration par la bouche est plus confortable que la respiration par le nez
  • Un ronflement pendant la nuit ou à chaque fois qu’il dort
  • Des symptômes d’infection, comme un écoulement nasal qui produit un mucus vert ou décoloré.


Quelles sont les causes de l’adénoïdite ?


L’adénoïdite peut être causée par une infection bactérienne, telle qu’une infection par la bactérie Streptococcus. Elle peut également être causée par un certain nombre de virus, notamment le virus d’Epstein-Barr, l’adénovirus et le rhinovirus.

Qui est exposé au risque d’adénoïdite ?


Certains facteurs de risque peuvent vous rendre sensible aux infections des tissus adénoïdaux.

Il s’agit notamment :

  • Des infections récurrentes de la gorge, du cou ou de la tête
  • Des infections des amygdales
  • Des contacts avec des virus, des germes et des bactéries en suspension dans l’air.


Les enfants sont plus sensibles à l’adénoïdite. En effet, les adénoïdes rétrécissent progressivement pendant l’enfance. À la fin de l’adolescence, les adénoïdes ont généralement disparu.

Diagnostic de l’adénoïdite


Votre médecin peut adresser votre enfant à un spécialiste appelé otorhinolaryngologiste . Un otorhinolaryngologiste est également connu sous le nom de médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste). Un ORL a une formation spécialisée dans les infections, les maladies et les affections de l’oreille, du nez et de la gorge.

Votre ORL procédera très probablement à un examen physique pour déterminer où se situe l’infection. Il vous interrogera également sur vos antécédents familiaux pour déterminer si votre maladie est héréditaire.


Quelles sont les complications de l’adénoïdite ?


L’adénoïdite peut entraîner un certain nombre de complications. Ces complications peuvent entraîner une inflammation chronique ou grave des tissus adénoïdiens qui se propage à d’autres endroits de la tête et du cou.

Problèmes de sommeil

De part les complications ORL qui surviennent lors d’une adénoïdite, votre enfant peut avoir le sommeil plus agités et donc des troubles du commeil.

En effet, ses difficultés à respirant normalement par le nez et l’ensemble des symptômes cités précédemments vous lui poser des problèmes de sommeil.

Infections de l’oreille


Votre enfant peut souffrir d’infections de l’oreille moyenne. Ses adénoïdes se trouvent à côté des trompes d’Eustache, qui sont les tubes qui permettent au liquide de s’écouler des oreilles.

Lorsque son adénoïdite s’aggrave, l’inflammation peut bloquer l’ouverture des tubes menant à l’oreille moyenne. Cela peut entraîner une infection, ainsi que des difficultés d’audition.

Oreille collante (infection de l’oreille moyenne)


Cela peut se produire lorsque du mucus s’accumule et bloque l’oreille moyenne. Elle commence généralement par un blocage des trompes d’Eustache. Elle aura un impact sur son audition.

Problèmes de sinus (sinusite)


Les cavités sinusales peuvent se remplir de liquide et s’infecter. Les sinus sont les zones creuses situées dans les os du visage, autour des yeux et du nez, qui contiennent des poches d’air.

Infections de la poitrine


Si ses adénoïdes sont gravement infectées par un virus ou une bactérie, votre endant peut souffrir d’une infection thoracique, comme une pneumonie ou une bronchite. L’infection peut se propager aux poumons, aux bronchioles et à d’autres structures du système respiratoire.

Quels sont les traitements de l’adénoïdite?


Si une bactérie est à l’origine de l’adénoïdite de votre enfant, votre médecin peut lui prescrire des antibiotiques.

L’utilisation d’antibiotiques s’avère souvent efficace pour traiter les tissus adénoïdaux enflammés. Si un virus est à l’origine de votre adénoïdite, votre médecin vous prescrira un traitement spécifique au virus.

Une intervention chirurgicale pour enlever les adénoïdes peut également être une option. C’est ce qu’on appelle une adénoïdectomie.

La chirurgie est utilisée pour enlever les adénoïdes qui :

  • Ne s’améliorent pas avec des antibiotiques
  • Présentent des infections récurrentes
  • Coexistent avec un problème de santé sous-jacent, tel qu’un cancer ou une tumeur de la gorge et du cou
  • Causent des problèmes de respiration et de déglutition.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *