La privation de sommeil et la perte de mémoire

sommeil memoire

Ce n’est un secret pour personne : une bonne nuit de sommeil permet de se sentir mieux. 

Non seulement le sommeil donne à votre corps le temps de se reposer et de se recharger, mais il peut également être crucial pour la capacité de votre cerveau à apprendre et à se souvenir.

Pendant le sommeil, alors que votre corps se repose, votre cerveau est occupé à traiter les informations de la journée et à former des souvenirs. Si vous manquez de sommeil, vous risquez de développer un certain nombre de problèmes de santé graves, comme l’hypertension, l’obésité et le diabète, et votre capacité à apprendre et à retenir de nouvelles informations peut être altérée.

Cela n’est peut-être pas nouveau pour quiconque a déjà passé une nuit blanche à préparer un examen pour s’apercevoir que les faits et les chiffres qu’il connaissait à 2 heures du matin ne lui revenaient pas le lendemain. Sans un sommeil adéquat, votre cerveau s’embrouille, votre jugement est faible et votre motricité fine est réduite.

Le pouvoir du sommeil

Des études d’imagerie et de comportement continuent de montrer le rôle essentiel du sommeil dans l’apprentissage et la mémoire. 

On pense que le sommeil affecte l’apprentissage et la mémoire de deux manières :

  • Le manque de sommeil réduit la capacité d’une personne à se concentrer et à apprendre efficacement.
  • Le sommeil est nécessaire pour consolider un souvenir (le faire tenir) afin de pouvoir s’en souvenir à l’avenir.

Le sommeil, part de la création de souvenirs

Il existe différents types de souvenirs. Certains sont basés sur des faits, comme se souvenir du nom des capitales des États. Certains sont épisodiques, c’est-à-dire basés sur des événements de votre vie, comme votre premier baiser. 

Et certains souvenirs sont procéduraux ou didactiques, comme la façon de faire du vélo ou de jouer du piano.

Pour que quelque chose devienne un souvenir, trois fonctions doivent se produire, à savoir

  • L’acquisition – apprendre ou expérimenter quelque chose de nouveau
  • La consolidation : le souvenir devient stable dans le cerveau.
  • le rappel – la capacité d’accéder au souvenir à l’avenir.

L’acquisition et le rappel sont des fonctions qui ont lieu lorsque vous êtes éveillé. 

Cependant, les chercheurs pensent que le sommeil est nécessaire à la consolidation d’un souvenir, quel que soit le type de souvenir. Sans un sommeil suffisant, le cerveau a plus de mal à absorber et à se rappeler les nouvelles informations.

Le sommeil fait plus qu’aider à aiguiser l’esprit. Des études montrent que le sommeil affecte également les réflexes physiques, la motricité fine et le jugement. 

Que se passe-t-il lorsque vous dormez ?

Les scientifiques ne savent pas exactement comment le sommeil améliore la mémoire, mais il semble que cela implique l’hippocampe et le néocortex du cerveau – la partie du cerveau où sont stockés les souvenirs à long terme. 

On pense que pendant le sommeil, l’hippocampe restitue les événements de la journée au néocortex, qui examine et traite les souvenirs, ce qui les aide à durer à long terme.

Certaines études ont montré que certains types de souvenirs deviennent stables pendant le sommeil à mouvements oculaires rapides (REM) – le moment où l’on rêve. D’autres études ont révélé que certains types de souvenirs sont le plus souvent fixés pendant le sommeil lent et profond. Les scientifiques comprennent de mieux en mieux les effets du sommeil sur notre cerveau, mais il reste encore de nombreuses questions à résoudre.

Ce qui est certain, c’est que le sommeil est une nécessité biologique – nous en avons besoin pour survivre. Malheureusement, à notre époque, peu d’entre nous parviennent à dormir suffisamment pour fonctionner au mieux. Les experts recommandent aux adultes de dormir de sept à neuf heures par nuit. Bien que cela ne soit pas réalisable toutes les nuits, ce devrait être l’objectif à atteindre.

Voici nos conseils pour un bon sommeil

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux dormir :

  • Dormez et réveillez-vous à la même heure chaque jour.
  • Faites régulièrement de l’exercice, mais pas à l’approche de l’heure du coucher. Les experts recommandent de laisser au moins trois heures entre l’exercice et le coucher.
  • Évitez la caféine, l’alcool et la nicotine avant de vous coucher.
  • Prenez le temps de vous détendre avant de vous coucher. Prenez un bain chaud, lisez un livre, buvez du thé sans caféine et évitez toute activité susceptible de provoquer des tensions.
  • Finissez de manger deux à trois heures avant d’aller vous coucher.
  • Créez un environnement de sommeil agréable : rendez la pièce sombre, fraîche et confortable.
  • Utilisez une machine à sons, ou un autre type d’appareil à bruit blanc, pour bloquer les sons indésirables.
  • Ne regardez pas la télévision et n’utilisez pas l’ordinateur au lit. Utilisez votre chambre à coucher uniquement pour dormir et faire l’amour.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *